Titre Image

10 erreurs d'éclairage FAA facilement évitables

La FAA a fait des progrès au cours des dernières années pour simplifier et clarifier les règlements sur les feux d'obstacles. Malgré cela, des violations de ces normes existent sur le terrain. Voici 10 erreurs facilement évitables pour vous assurer que vos structures sont conformes à la réglementation.

1. Utilisez les lumières répertoriées dans l'addendum FAA AC 150 / 5345-53D.

 

Les fabricants aiment Flash Technology doit se conformer à FAA AC 150 / 5345-43 - Spécification pour l'équipement d'éclairage d'obstacle lors de la conception et de la fabrication de feux d'obstacles pour l'aviation. 43J est la norme actuelle pour les OEM.

 

Toutes les lumières sont testées par des tiers pour la conformité à la circulaire consultative actuelle de la FAA. Si la lumière passe, elle est répertoriée dans FAA AC 150 / 5345-53D - Addendum au programme de certification d'équipement d'éclairage d'aéroport et peut être vendu pour les applications décrites dans FAA 70 / 7460-1 - Obstacle Lighting and Marking.

 

Si une structure utilise des lumières qui ne sont pas énumérées dans l'addendum 53D, elle ne respecterait pas les règlements de la FAA et le propriétaire pourrait encourir des amendes.

2. Utilisez des pièces OEM.

 

Lorsqu'un feu d'obstacle nécessite un entretien, utilisez des pièces directement du fabricant d'équipement d'origine (OEM) du feu. En juin 2018, la FAA a publié un lettre à l'industrie , a déclaré:

 

«Seuls des systèmes et des appareils entiers avec des pièces de production sont certifiés dans le cadre du programme de certification FAA actuel et de la circulaire d'information (AC) 150 / 5345-53D. La certification est invalidée pour un produit modifié avec des pièces de rechange non OEM ou des composants hors production. »

 

La FAA interdit l'utilisation de pièces non OEM. Si un accident survient en raison d'une défaillance du système d'éclairage et que le National Transportation Safety Board (NTSB) trouve des pièces non OEM dans le système, la responsabilité incombe au propriétaire de la structure, qui pourrait encourir des amendes.

3. Surveillez vos systèmes d'éclairage.

 

La surveillance des feux d'obstacle est requise. Lorsque cela est possible, utilisez un dispositif de surveillance à distance pour vérifier l'état opérationnel d'un système toutes les 24 heures. Si vous n'utilisez pas de surveillance automatisée, vous devez inspecter visuellement la lumière toutes les 24 heures et enregistrer les résultats. (FAA AC 70 / 7460-1M Section 4.7)

4. Rapportez les NOTAM en temps opportun.

 

Une panne du système d'éclairage qui dure plus de 30 minutes nécessite un avis aux aviateurs (NOTAM). Le non-respect pourrait entraîner des pénalités et des amendes. (FAA AC 70 / 7460-1M Section 2.4)

5. Assurez-vous que votre système d'éclairage est réglé sur la fréquence de flash appropriée.

 

Si votre site a été refilé à partir de l'AC 70 / 7460-1K ou d'une ancienne circulaire à 1L ou 1M, assurez-vous que le taux de flash est défini de manière appropriée pour votre nouveau dépôt. De nombreux sites ont opté pour le rechargement afin de supprimer les feux de gabarit L-810, ou ont dû se recharger lors de l'ajout d'une antenne ou d'une accessoire au sommet de la structure.

 

Par exemple, une tour E2 sous AC 70 / 7460-1K nécessitait 3 balises d'intensité moyenne L-864 / L-865 clignotant à 20 éclairs par minute (FPM) et six feux de position L-810 ou plus à allumage constant. Lorsque la tour a été rechargée sous 1L, les L-810 ont été retirés et la vitesse de flash des L-864 / L-865 doit être réglée à 30 pi / min.

6. Sachez quand utiliser des feux d'obstacles rouges / infrarouges.

 

Les feux d'obstacle à DEL rouges se situent en dehors du spectre visible pour les pilotes utilisant certains types de filtres sur les appareils de vision nocturne. FAA AC 70 / 7460-1M exige que tous les feux d'obstacles à DEL rouges utilisent des chaînes de DEL infrarouges (IR). Une surveillance séparée des LED IR est requise, et une panne IR est un événement digne de NOTAM.

 

Si votre structure est classée sous FAA AC 70 / 7460-1L ou une circulaire antérieure, l'utilisation de lumières infrarouges n'est pas requise.

7. Sachez quand utiliser les feux de gabarit clignotants L-810.

 

Selon certaines études, les lumières rouges allumées en continu attirent les oiseaux migrateurs. La FAA a publié AC 70 / 7460-1L en décembre 2015, dans le but de mettre en œuvre des configurations d'éclairage respectueuses des oiseaux et de réduire le nombre de collisions d'oiseaux avec les tours. La configuration aéronautique a été reportée à la norme 1M actuelle.

 

  • Tours à 350 pieds au-dessus du niveau du sol (AGL) ou moins: les feux de gabarit L-810 doivent clignoter à l'unisson avec la balise L-864 à 30 fpm
  • Tours de plus de 350 pieds AGL: aucun feu de gabarit L-810 requis

 

Ces changements n'affectent pas les tours marquées par un luminaire OL2 à combustion constante. Les tours qui utilisent deux feux de gabarit L-810 sur le dessus mesurent généralement moins de 150 pieds AGL et ne nécessitent pas de haubans.

8. Les lumières de blocage ou d'imbrication ne sont pas autorisées.

 

Assurez-vous que les équipements nouveaux et existants sur la structure, tels que les antennes, le matériel ou les accessoires, ne bloquent pas ou n'emboîtent pas la lumière. Si un nouvel équipement est ajouté qui bloque plus de 7/8 pouces de la lumière, déplacez ou augmentez la lumière pour vous assurer que sa sortie à 360 degrés n'est pas obstruée. (FAA AC 70 / 7460-1M Section 4.6.9)

 

En raison de la petite taille des feux de gabarit L-810, ils ne doivent jamais être bloqués par aucune structure. (FAA AC 70 / 7460-1M Section 4.4.9)

Une balise LED imbriquée montée à l'intérieur de la tour à un angle
Une lumière incandescente obstruée
Une lumière incandescente obstruée et emboîtée

9. Les écrans légers ne sont pas autorisés.

 

Les écrans lumineux peuvent inhiber la photométrie de la lumière et entraîner des obstructions environnementales, telles que l'accumulation de neige, les nids d'oiseaux et la charge due au vent. (FAA AC 70 / 7460-1M Section 4.9)

 

Cette politique ne s'applique pas aux boucliers de glace dans les zones géographiques sujettes à la chute ou à l'accumulation de glace. Si nécessaire, un pare-glace doit être installé au-dessus de la lumière afin d'éviter l'accumulation sans obscurcir la sortie à 360 degrés de la lumière.

Les écrans légers ne sont pas autorisés en vertu des règlements de la FAA

10. Inspectez visuellement les lampes à incandescence et au xénon tous les 2 ans.

 

Si votre site utilise des luminaires à incandescence ou au xénon, vous devez inspecter et réparer le système d'éclairage tous les 24 mois. Cela comprend la vérification de la tension d'entrée, le remplacement des lumières à environ 75% de leur durée de vie nominale, le changement des tubes flash et l'inspection visuelle des dommages UV, des fissures, des craquelures, de l'accumulation de saleté, etc. Le but de cet exercice est de garantir la certification. le rendement de la lumière n'est pas compromis. (FAA AC 70 / 7460-1M Section 4.4)

Inspectez les lampes au xénon et à incandescence tous les 24 mois et effectuez les réparations nécessaires